Horizons Bordeaux - Le Forum


 
Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fusions de communes

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Fusions de communes   Sam 14 Fév - 23:52

Ne pensez vous pas qu'il faudrait envisager d'annexer les communes de l'agglo (CUB) pour que bordeaux atteigne enfin l'envergure européenne qu'elle merite en terme de d"mographie.
Bordeaux devrai annexer ses faubourgs, cela permettrait de coller avec la réalité de la ville, de faire des économie de gestion et d'avoir enfin un port à bordeaux (puisque bassens devenant un quartier de bordeaux Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.B.
Admin
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 27/09/2007
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Dim 15 Fév - 16:05

Plutôt que de parler d'annexion, mieux vaudrait parler de fusions. Mais ça, nous n'y pouvons pas grand-chose. Nous pouvons en parler, donner notre avis, mais nous n'avons que peu d'emprise sur le sujet ! En effet, le Comité Balladur devrait rendre un rapport sur la réforme du territoire de la République et nous en sauron speut-être plus à ce moment-là sur ce qui attend la CUB. Il me semble que l'idée de métropole serait un gros morceau de ce rapport. Depuis quelques rapports, il y a aussi l'idée de renforcer les grandes villes françaises, pas tellement en compétences (les communes n'ont souvent pas grand chose à envier de leurs homologues européennes sous la tutelle d'entités plus grandes), qu'en poids sociologique : économie, démographie notamment. Il y avait le terme d'EPCI départementalisable dans le rapport Warsmann par exemple. Bordeaux en faisait partie. L'idée aurait été de faire de la CUB une commune avec des arrondissements reprenant les anciennes communes (ou pas).

Je ne suis pas sûr qu'il faille que demain toute la CUB devienne une commune. Mérignac, Pessac, Villenave, Blanquefort, Saint-Vincent-de-Paul etc, dans une même commune à côté de Bordeaux, je trouverais ça étrange (trop de territoires non-urbanisés). Mais cela ne doit pas interdire toute fusion : Le Bouscat, c'est quoi la différence qui justifie une différence de traitement par rapport à Caudéran ? Talence, c'est pareil. Bègles, on peut s'interroger. Cenon, Lormont, Floirac, idem. Bassens, je ne sais pas. Le problème, c'est la couleur politique de ces actuelles communes. Déjà une fusion avec Talence et le Bouscat serait bien, mais qui ne pourrait pas déceler là-dedans une manoeuvre politique (il me semble qu'on l'a dit aussi à propos de la fusion Bordeaux-Caudéran...). Et puis, morphologiquement, je pense qu'il faudrait rééquilibrer sur le fleuve si l'on fusionnait Bordeaux avec ces villes de droite sur la rive gauche. Donc pour moi, il faudrait fusionner aussi avec des villes de gauche sur la rive droite. Y sommes-nous prêt, pas sûr.

C'est difficile de prendre clairement position, tant il y a d'enjeux derrière : géographique, politique, administratif etc. Moi-même, je n'ai pas de position clairement définie et je me dis qu'une fusion globale de toute la CUB, tout aussi étrange serait-elle, pourrait aussi être envisageable (les communes allemandes comportent souvent des franges urbaines). Ce serait un moyen de ménager une ceinture verte avec les autres EPCI de défense alentour et de maîtriser le foncier mieux qu'actuellement, alors que les statistiques de l'INSEE devrait conclure à un aggrandissement conséquent de l'aire urbaine de Bordeaux, la monstrueuse tâche d'huile qui n'aura bientôt plus grand chose à envier à Los Angeles !

Difficile... et je le répète, ça ne saurait être un de nos dossiers (ce qui justifiera certainement un déplacement dans un autre sujet).

_________________
"De cette ville européenne, il faut faire une grande ville européenne"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horizonsbordeaux.fr
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Dim 15 Fév - 19:01

Pour moi , qui connait un peu le monde administrativo-politique; seul une volonté forte au niveau de l'etat pourrait favoriser ce genre de fusion.
pour ma part il mesemble qu'il faudrait fusionner les commmunes de la rive droite (lormont, cenon, floirac et bouliac, bassens(pour récuperer un port à bordeaux?!).
Rive gauche:begles, talence,blanqu, pessac, merignac, le bouscat, eysines...
on ne peut devenir une grande ville européenne et continuer à entretenir des particularismes qui coute cher et sont totalement absurde...la frontiere talence/bordeaux...Coté pair de la rue ...bordeaux; coté impair...talence!!
Pas tres crédible, mieux vaut des arrondissements:meilleur gestion et beaucoup moins cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Ven 20 Fév - 23:03

La fusion de cauderan fut faite de nuit par chaban.
Selon des connaissance au Bouscat, une fusion serait dans les carton avec Bordeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MICKA33

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 21/03/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Sam 21 Fév - 0:11

Pour moi, avant de fusionner, commençons d'abord par urbaniser toutes les friches jusqu'à la saturation des terrains à bâtir. Tout d'abord densifier correctement en faisant des immeubles en R+5-6 minimum jusqu'à R+12 maximum, voire peut-être des tours à certain endroit.
Voilà, donc avant de parler de fusion nous avons encore du temps Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naly



Messages : 115
Date d'inscription : 19/11/2008
Localisation : CUB

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Dim 22 Fév - 22:04

J'aimerais bien une fusion avec le Bouscat, ensuite Bruges pour donner une continuité au quartier de bureaux du lac.

Pour avoir un port à Bordeaux, il serait peut-être bon d'aménager Bacalan dans se sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Lun 23 Fév - 2:19

En faite, il est probable que la CUB fusionne et devienne bordeaux (économie de gestion ...avancé démocratique' le président de la cub n'est pas élu alors qu'il est celui qui décide au niveau de l'agglo.)
le port de bordeaux est à Bassens (ce qu'ignore les membres de l'asso de transcub), on a envisagé la construction de cuves pour le gaz...je ne sais ce qu'est devenu le projet...
un fusion ainsi que la création d'arrondissement permettrait de mettre fin à l'absurde découpage administratif de la CUB qui ne correspond à rien.
Talence, begles ne sont que les faubourg de Bordeaux...merignac n'est que le regroupement administratifs de 5 villages...(voir la rivaliyé en football de arlac et du stade atletic de merignac en division honneur de foot).
En faite l'existence de la cub et de villes independantes en sont sein permet surtout de gonfler artificiellement la capacité d'endettement des collectivité.
L'existence de la CUB n'est justifié que par l'artifice comptable qu'il permet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.B.
Admin
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 27/09/2007
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Lun 23 Fév - 21:22

Une fusion globale de la CUB, j'ai quelques difficulté à l'imaginer. Mais nous verrons ce que préconisera prochainement le Comité Balladur, Bordeaux devrait être concernée.

Par ailleurs, on m'a soumis une réflexion que je trouve très intéressante : la coopération intercommunale permet peut-être de dépolitiser et de dédramatiser beaucoup de projet, ce qui n'est pas rien lorsque les projets sont grands. On le voit bien : dans les instances soumises aux temps de l'élection, il ne peut pas y avoir de compromis politique. La CUB n'a pas cette contrainte, ce qui permet une plus grande lattitude aux élus. On s'en rend pas mal compte : aux élections municipales, il est rarement question de projet communautaire alors que question planification et gros dossiers (la plupart du temps en fait la CUB a son mot à dire) c'est la CUB qui est compétente. Peut-on se passer de cette dépolitisation et de cette dédramatisation qui a quelque chose de confortable ?

_________________
"De cette ville européenne, il faut faire une grande ville européenne"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horizonsbordeaux.fr
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Mar 24 Fév - 15:18

le coté monarchiste de la CuB ne met pas apparue tout de suite en effet.
Enlever du pasoniaria démocratique les grands projets permet de les conclure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Dim 1 Mar - 14:24

Selon le rapport balladur , il faudra desormais élire le president de la CUB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Jeu 26 Mar - 23:28

selon le rapport de balladur, nous irions vers une fusion cub bordeaux, qu'en pensez vous?
Ceci est une fiction territoriale. Imaginez : les élus de la rive droite ont soutenu le projet d'agglomération d'Alain Juppé en 2014. Le maire de Bordeaux s'est présenté à la présidence de l'agglomération pour la première fois directement devant tous les électeurs de la nouvelle métropole bordelaise, une préconisation du rapport Balladur de mars 2009, devenue une réalité par décret (lire ci-contre). Le projet Euratlantique, autour du quartier TGV, est enfin sur de bons rails, le maire de Bordeaux a défendu un projet urbain allié à la rive droite. L'achèvement de Bastide 2, l'aménagement du secteur des Champs, le choix prioritaire d'un bus-way sur toute la plaine rive droite et l'achèvement de la ZAC des quais de Floirac figuraient dans les priorités d'agglomération du candidat Juppé. Mais c'est Vincent Feltesse, adossé à un quadrant nord-ouest, en passe d'être enfin desservi par le tramway et où le site Ford s'est reconverti dans l'éolien en créant de nouveaux emplois, qui l'a emporté. Pour la première fois, l'aménagement du campus, cher à son mentor Alain Rousset, a été une des clefs de son élection à la présidence du premier conseil métropolitain. Fin de la fiction.

Onze nouvelles métropoles

Le comité Balladur qui vient de remettre ses conclusions n'y est pas allé par quatre chemins. En proposant la création en France, par décret, de 11 nouvelles métropoles, il propose d'ériger une nouvelle collectivité locomotive en milieu urbain. « Les villes ont été les oubliées des lois de décentralisation » remarque Alain Juppé, le maire de Bordeaux. Les transformations proposées par le rapport sont importantes. Pour plus d'efficacité des institutions locales, le comité piloté par Édouard Balladur propose de renforcer l'échelon régional et le niveau intercommunal. Pour de bon. Alors que jusque-là, le législateur avait surtout additionner et juxtaposer les échelons locaux.

Collèges et RMI

Pour les habitants bénéficiaires du RMI, de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), ou pour les parents de collégiens, la CUB ou la nouvelle métropole bordelaise deviendraient le nouvel interlocuteur. Le rapport tue en effet le canton en milieu urbain et redonne à la métropole les compétences du Département.

Un Conseil général à deux têtes en quelque sorte, l'une tournée vers la ville, l'autre vers le monde rural, « avec de vrais risques sur la répartition équitable des crédits en fonction de la richesse des territoires », estime Jean Petaux, politologue à Sciences Po Bordeaux. Celui-ci craint notamment que « la pauvreté se concentre hors de la métropole », comme commencent à le constater les urbanistes en troisième couronne de l'agglomération. « Certains départements contractualisent déjà sur les collèges ou sur le social avec les agglomérations », note pour sa part, Alain Rousset, député de la Gironde. « Nous travaillons déjà sous forme de convention avec le Conseil général sur l'instruction du RMI », poursuit Alain Juppé. L'un comme l'autre ont présidé la CUB dans un passé récent. Et on ne peut pas dire que les dossiers d'agglomération ont constitué le noyau dur de leur duel électoral l'an passé.

Nouvelle élection locale

Autre idée suggérée : doter la métropole de la clause de compétence générale. Cela signifie très concrètement que la CUB pourrait se saisir des questions touristiques, culturelles ou sportives sans avoir à passer, comme aujourd'hui, par un vote unanime des 27 conseillers municipaux.

La République et ses fantassins que sont les maires ont toujours su protéger la commune. Mais sur ce sujet aussi, le rapport Balladur prône la rupture. Il reprend à son compte la proposition d'élire, sur une même liste, le jour de l'élection municipale, les élus métropolitains avec ceux des communes membres. « C'est le moment de le faire », assure Gérard Chausset, au nom des Verts convaincus que les enjeux d'urbanisme, de logement ou de transport valent la peine d'être largement débattus publiquement. Les maires sont naturellement peu favorables à cette évolution. Et l'ont déjà fait savoir au président de la République. « Il n'y a pas lieu de politiser ces enjeux que nous avons porter collectivement » estime Alain Cazabonne, le maire de Talence. « Nous dégageons de vraies marges de manoeuvre dans le système actuel » dit même Vincent Feltesse, le Président de la Communauté urbaine.

Le comité Balladur consacre la suprématie de la nouvelle métropole sur les villes membres, ramenées de fait, au rang de mairies d'agglomération. Les maires garderaient les tâches de proximité qui les rendent indispensables aux yeux des citoyens : l'école primaire, les crèches, le centre communal d'action sociale. Mais les communes tireraient désormais leurs ressources d'une partie des impôts indirects locaux : ordures ménagères, taxe de séjour...

La commune reléguée

Pire, c'est la métropole qui verserait aux mairies des dotations budgétaires. « Ce ne sera pas le plus facile », soupire le maire de Bordeaux, sceptique sur ce point clé. Ce qui distingue aujourd'hui la décentralisation française du fédéralisme est le principe constitutionnel de libre administration de chaque niveau de collectivité : « Je ne vois pas comment une telle réforme pourrait passer l'obstacle d'une révision constitutionnelle », s'interroge Jean Petaux.

La question du périmètre de la future (et très théorique) métropole bordelaise est aussi posée. Le maire de Bordeaux n'est pas le seul, à droite comme à gauche, à critiquer ces territoires dits de deuxième couronne « qui profite de la CUB sans y participer ». Le maire de Cestas, Pierre Ducout, réfute l'argument et plaide pour le respect de chaque collectivité. « Nous avons plus besoin de contrats que de décrets pour développer nos territoires », conclut-il, persuadé que chaque niveau est pertinent. Le débat est ouvert.

Alain Rousset, député PS de la Gironde, ex-président de la CUB

Renforcer le pouvoir d'agglomération est une bonne démarche. Un mode de scrutin mixte aux élections municipales donnerait plus de légitimité au projet d'agglomération. Dans la culture, le sport ou le tourisme, on peut donner de vraies impulsions métropolitaines. Mais attention aux équilibres. Oui aux métropoles, mais respectons l'échelon de proximité et de démocratie qu'est la commune.

Alain Cazabonne, maire Modem de Talence, vice-président de la CUB

L'hyper-agglomération proposée s'éloignera des préoccupations du citoyen. La machine communautaire est déjà assez lourde comme cela aujourd'hui. Laissons tranquilles les maires pour gérer dans la proximité les services à la population. Nous parvenons très bien à nous entendre avec l'étage du dessus lorsqu'il s'agit d'engager de grands projets. Gardons la souplesse.

Alain Juppé, maire UMP de Bordeaux, ex-président de la CUB

Nous avons besoin d'une métropole millionnaire en habitants, aux compétences plus affirmées, pour prétendre à la compétition européenne. Pratiquement jamais au cours de la dernière campagne, je n'ai été sollicité par la population sur une question d'agglomération. Un scrutin mixte devrait y aider demain. Mais bonjour les débats avec le nouveau rôle des maires, version commission Balladur.

Gérard Chausset, élu de Mérignac, président du groupe Verts à la CUB

La réforme du système territorial est nécessaire. Mais il faudra dépasser le seul périmètre des 27 communes de la CUB. Les communes ou groupements qui la bordent profitent de nos investissements sans y participer. Nous devons aujourd'hui parler sport et culture au niveau de l'agglomération. Le canton n'a pas de sens dans une agglomération. Changeons d'époque. C'est le moment.

Gilles Savary, député européen PS, vice-président du Conseil général

Comment faire fonctionner un système avec un Conseil général pour le secteur rural et une métropole gérant dans l'urbain la compétence collège ou sociale en plus de ses compétences actuelles ? La CUB va devenir un monstre. Le mode d'élection proposé, système mixte, n'offre qu'un progrès démocratique limité. Le consensus et le troc resteront le rapport dominant entre la CUB et les communes.

Max Guichard, président du groupe communiste à la CUB

Ce projet de métropole éloignera le citoyen des décisions. Il implique la mise sous tutelle des 27 communes de la CUB. Le canton et la commune qui sont les deux garants de la proximité sont dénaturés. Les propositions d'Édouard Balladur visent à mettre aux normes nos institutions dans l'intérêt européen. Nos institutions passent à leur tour à la moulinette de la réduction des dépenses publiques.

1) Le Comité Balladur propose la création, par décret, de 11 nouvelles collectivités appelées métropoles à Lyon, Lille, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Nice, Strasbourg, Rouen, Toulon et Rennes. Comme pour les communautés urbaines en 1966. 2) Elles bénéficieraient de l'ensemble des compétences reconnues aux communes et de la clause de compétence générale (tourisme, logement, grands équipements.). Et gérerait, sur leur périmètre urbain, la totalité des compétences du Conseil général à savoir les collèges, l'environnement, le RMI ou l'APA... 3) L'élection au nouveau conseil métropolitain se déroulerait le même jour que le scrutin municipal et sur une même liste. Alors qu'aujourd'hui ce sont les communes qui envoient dans un deuxième temps leurs délégués à l'échelon communautaire qui élisent enfin le président de l'agglo. 4) Les villes membres d'une métropole deviennent des mairies d'arrondissement, compétentes sur les écoles, les crèches ou les centres communaux d'action sociale. Mais ne percevraient plus qu'une partie des impôts indirects locaux et des dotations budgétaires de la métropole.

Vincent Feltesse, maire PS de Blanquefort, président de la CUB

Je m'interroge sur le périmètre de la future métropole et rappelle que 70 % des permis de construire en 2008 ont été déposés hors CUB. Comment allons nous garder notre capacité d'investissement avec toutes ces nouvelles dépenses ? Il serait bon de connaître le futur président de l'agglomération avant l'élection mais je suis très sceptique sur la transformation des communes en mairie d'arrondissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Ven 27 Mar - 15:11

réponse du maire de lormont sur le projet de fusion et de création de mairie d'arrondissement:

article sudouest:

Un grand Bordeaux façon Balladur, Lormont n'en veut pas

Jean Touzeau : « Prenons appui sur la commune plutôt que de chercher à la faire disparaître ». (photo « Sud Ouest »)
« Sud Ouest ». Sur le principe peut-on contester l'ambition du rapport Balladur de doter le pays de métropoles de rang européen ?

Jean Touzeau. S'il s'agit d'élaborer sur le territoire une réflexion globale forte permettant d'enclencher un dynamisme permettant à l'agglomération bordelaise de se mesurer aux autres métropoles européennes, je dis oui. Mais s'il s'agit comme le suggère Édouard Balladur d'organiser autrement l'action publique et le service public, je dis non.

Vous n'approuvez pas la proposition de créer par décret onze métropoles ?

Soyons clairs. Il s'agit en fait de transposer l'organisation parisienne, lyonnaise et marseillaise à d'autres agglomérations. Nos territoires ont ils besoin aujourd'hui d'une déclinaison de ces organisations. Quel plus cette métropole apporterait-elle au citoyen, à l'habitant ? Je suis plus que sceptique.

Le maire de Lormont que vous êtes est-il impliqué à fond dans le projet campus ou le projet Euratlantique qui ne concerne pas directement sa commune ?

Dans le cadre de l'Établissement public de coopération intercommunale qu'est la Communauté Urbaine de Bordeaux, le maire peut très bien, s'il le souhaite, être impliqué voire imprégné de ces projets d'agglomération. Il participe déjà aux grands schémas élaborés à l'échelle de l'agglomération en matière d'urbanisme, d'habitat, de transport. S'il le souhaite, le maire de l'agglomération peut être acteur de ces enjeux d'agglomération dans l'organisation actuelle.

Pourquoi ne voulez-vous pas que les maires deviennent de simples maires d'arrondissements ?

Parce que cela va à l'opposé de ce que souhaite notre population et de ce qui est prioritaire dans la République. Notre préoccupation principale aujourd'hui est de faire vivre le lien social entre l'habitant et les centres de décision. Les maires ont à coeur de prendre en compte la réalité du vécu de leurs administrés. On est lormontais à Lormont, bordelais à Bordeaux ou pessacais à Pessac. Le lien est là, indéfectible, partout en France. Prenons appui sur la commune plutôt que de chercher à la faire disparaître. Nous aurons réussi notre mission de politique de la ville à Lormont le jour où tous les habitants, d'où qu'ils viennent, se sentiront lormontais. Les enjeux sont là. Tout ce qui conduit à inventer de grosses machines qui éloignent les centres de décision du terrain irait à l'inverse de ce qu'il convient de faire. Le problème actuel de la CUB est plutôt de rapprocher ses politiques des citoyens autour des circonscriptions territoriales.

Au non de cette proximité, vous êtes donc favorable à ce que la métropole gère sur son territoire les politiques du conseil général ?

Non bien sûr. Pour une raison simple. Je ne vois pas la Communauté urbaine en faire plus. Elle a de lourdes compétences de transport, d'assainissement, de développement économique. Elle n'y parvient déjà pas. Notre programme d'investissement pluriannuel ne répond pas aux besoins de nos populations. Nous sommes contraints aujourd'hui de différer nos investissements. Nous cherchons aujourd'hui à déconcentrer et à décentraliser dans les communes une partie de l'organisation communautaire. Et on confierait à la métropole une action lourde de solidarité en direction des personnes les plus fragiles aujourd'hui assumée par le conseil général. Ce sont des milliers d'agents, professionnels de métiers spécifiques, qu'il faudrait transférer à la métropole. Cela ne marchera pas.

Finalement les élus sont comme le peuple français qu'ils administrent. Ils renâclent à la réforme ?

Nous sommes prêts à bouger. Nous sommes favorables à un toilettage des compétences. On peut avancer aussi sur la notion de chef de file par compétences pour clarifier les interventions de chacun. Mais nous devons absolument conserver la compétence générale pour la commune. L'argent public est mieux géré dans la proximité par les élus locaux. L'État est lui très endetté. L'euro public à Lormont ou à Bordeaux est mieux utilisé qu'à Paris.

On nous dit même que la réforme Balladur coûterait plus cher que l'organisation actuelle.

Vous y croyez à cette réforme ?

Je la crains. Car ce gouvernement nous a déjà montré qu'il pouvait passer des textes à la hussarde. J'ai l'impression que l'on cherche au fond à créer une dizaine de costumes métropolitains qui dans l'avenir pourraient servir de points de chute ou d'opportunités de carrières à quelques hommes politiques nationaux en manque d'affectations parisiennes prestigieuses.

Propos recueillis par Jean-Bernard Gilles

On peut noter l'argument hallucinant du maire: l'existence d'un sentiment lormontais incompatible avec le sentiment d'appartenance bordelais .
En réalité, on est d'abord d'un quartier avant d'etre une ville, il y a plus de difference entre bacalan et st genes qu'entre le vieux lormont et bastide.
Je trouve tragique qu'en periode de vache maigre financière, on ne veuille pas faire des économies d'échelle et surtout favoriser une visibilité plus importante au niveau européen.
Aller expliquer à un étranger que le coté droit du trottoir c'est talence et le coté gauche c'est St augustin ( donc bordeaux)
Pour que bordeaux soit une ville européenne, il est nécéssaire de fusionner les communes d ela cub en arrondissement de la métropole de bordeaux.
Autre avantage indéniable:les déracteurs du pont BB ne pourront plus dire qu'ils condannent le port de bordeaux car l'annexion de bassens prolongera de cette maniere le port.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naly



Messages : 115
Date d'inscription : 19/11/2008
Localisation : CUB

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Ven 27 Mar - 15:58

Ce sentir lormontais avant tout, ça c'est de l'argument!
Par contre quand il est question d'équipement tel le tram, là il se sent sûrement CUBien.

Il parle d'homme politique en mal d'affection parisienne cherchant à se faire une place au soleil. Il ne dit pas que lui, a surtout peur pour son poste de petit maire de petite commune, qui de toute manière a très peu de compétences (crèches, écoles, police municipale). D'après ce que j'ai compris sur le rapport, les crèches et écoles seraient encore dans la compétence des maires d'arrondissement.

Pour le changement, mais faut pas que cela touche son petit univers!

Il est plus dans un schéma de: je sais ce que je perd, je ne sais pas ce que gagne, alors pas de risque. En oubliant qu'un élu est là pour servir la collectivité et non pour agrandir sa villa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.B.
Admin
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 27/09/2007
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Dim 5 Avr - 20:59

Le Comité Balladur...

L'idée de la fusion des communes de la CUB, puisque cela revient à cela, me semble être une bonne idée. Toutefois, il faudrait ménager les relations avec les franges extérieures puisque le territoire de la CUB à l'heure actuelle n'est pas pertinent (à part pour la préservation du "Pacte de Bordeaux"). Par ailleurs, il faudrait éviter de trop déconnecter la métropole du reste du département à peine d'avoir un territoire à deux vitesses : l'un qui peut projeter, se développer, d'autres empêtrées dans un quotidien ingérable (petites communes au potentiel fiscal moindre). A mon avis, la fusion est une bonne idée mais il faudrait conserver un EPIC associant de nouvelles communes : les portes du Médoc, le Bassin, l'Entre-deux-Mers. Les richesses de la métropole pourraient ainsi être partagées. En plus le territoire serait plus pertinent (en fait cela reprendrait les axes ferroviaires régionaux : vers Libourne, vers Arcachon et vers Macau afin de développer à l'échelle de l'EPCI un réseau de transport performant et un urbanisme cohérent... parce qu'il y a aussi des franges qui profitent de l'agglomération sans la financer). Le rapport Balladur me semble donc avancer sur un point, reste à avancer sur l'aggrandissement des métropoles (ce qui est envisagé mais comme tout résulte de la "volonté...). Par contre, il ne faudra pas imaginer fusionner Arcachon et Bordeaux, c'est pourquoi l'échelle de la coopération me semble être la plus pertinente (quitte d'ailleurs à étendre les communes de Libourne et de la Teste/Arcachon).

Quant au thème de la proximité c'est assez ubuesque. Penser la proximité au XXIème siècle comme au Moyen-Age me semble étrange. Par ailleurs, il faut distinguer, je pense, le niveau de la prise de décision (on se fout complètement que le RMI soit décidé à Paris Bruxelles ou Blanquefort) du niveau de l'exécution du service. Seul la deuxième hypothèse nécessite de la proximité.
Par ailleurs, le rapport Balladur innove assez peu sur la question des métropoles. Il ne fait "que" renverser la logique : aujourd'hui c'est d'abord la commune puis l'EPCI demain ce sera l'EPCI puis la commune (en fait l'EPCI sera la commune...). Donc dire qu'il n'y aura plus de proximité c'est assez faux puisque les actuelles communes conserveraient des compétences analogues en tant que "ville".
Enfin, le rapport Balladur ajouterait à la proximité puisque les compétences du départements seraient exercées par la métropole, avec d'ailleurs une meilleure représentation du fait urbain (car même si l'on vote à gauche, on ne peut pas penser que le la gauche à Langon aient les même préoccupations que la gauche à Bordeaux 5 par exemple.

_________________
"De cette ville européenne, il faut faire une grande ville européenne"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horizonsbordeaux.fr
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Fusionner la Cub   Sam 13 Mar - 16:02

L'une des tares de bordeaux qui explique son retard et le taux élevé des impots locaux est le refus de la ville d'annexer ses faubourgs.

Je m'explique:

Comme Paris qui annexa belleville, bordeaux commença à annexer ses faubourgs (bastide qui était le bas Cenon,St augustin qui était un village puis cauderan pour permettre à chaban de conserver la Mairie).

la ville arreta son expension et laissa se développer des villes autonomes...
On connait la suite:
petits fiefs,nombrilisme,multiplication des strates administratifs et des statuts des agent,réseaux de transport absurde,développement anarchique de la banlieu ,étalement urbain sans contrôle,abandon de quartiers entiers.

Puis vint le projet tramway et ZAC qui permis de monter le niveau c'est à dire de penser communautaire.

Ne pensez vous pas qu'il est temps de fusionner la cub et d'appeler cela Bordeaux?

Avantages immédiats:

Ville de 800000 habitants (attrait plus important qu'une ville de 255555)

Économie de Gestion,rationalisation des moyens.

Fin de la sanctuarisation de la ville échoppe,on tourne dos au 19eme et on entre dans le 21 eme

Il se murmure dans les milieux autorisés que le Bouscat serait bientôt rattaché,qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.B.
Admin
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 27/09/2007
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Dim 14 Mar - 18:05

Pour m'intéresser un peu à la question, je trouve étrange que l'on s'interroge sur la coopération avec d'autres communes quand, en Europe, la coopération semble intervenir après la constitution d'une grosse commune centre. Je lisais il y a quelques jours des éléments sur Turin, Manchester, Rotterdam. Ces villes font plus de 400000 habitants à la suite de fusions successives et aujourd'hui s'interroge sur la coopération avec les communes alentour. Bordeaux c'est uniquement la coopération et la fusion, on n'en parle pas... Pas dans l'air du temps sans doute... Je pense qu'il faut un centre plus intégré et plus peuplé, y compris donc avec des fusions. Mais pas en fusionnant toute la CUB.

J'étais dernièrement à un colloque sur les implications de la "métropole" dans divers domaine. Il était question d'identité métropolitaine. Et Francine Fort de s'enthousiasmer de l'heureuse idée que l'on a pu avoir en faisant les mêmes aménagements urbains au centre de l'agglomération que dans le reste de l'agglomération... Est-il bien nécessaire et surtout utile et économique de rendre aussi désirable Camponac que le cœur de l'agglomération. Du coup, si l'identité métropolitaine c'est traiter tous les espaces de la même façon, je me dis que sans doute la CUB est trop grande et surtout hétérogène et qu'il faudrait la resserrer sur un centre davantage homogène, de sorte que le traitement identique ne soit pas aussi manifestement aberrant...

J'ai lu récemment qu'une telle idée avait émergé avec une association "Grand Bordeaux" présidée par Paul Glotin, également Président de la CCI à l'époque. Il prônait une intégration plus forte que la CUB (plus intégrée, je ne vois guère que la fusion) mais sur un territoire plus réduit. Je dois dire que je suis assez séduit par l'idée. Intégration institutionnelle sur un territoire plus réduit porté à 400000 habitants environ et intégration fonctionnelle sur un territoire plus vaste selon les besoins (dans le cadre de l'association MOUVABLE pour les transports, dans le cadre du SCOT pour l'urbanisme). La CUB est sans doute à la fois trop intégrée et à la fois pas assez... Nous aurions un centre parlant d'une seule et même voix face aux autres collectivités. Et aussi peut-être moins se saupoudrage, parce que lorsque l'on n'est élu que sur Eysines ou sur le Bouscat on n'a pas les moyens de résister à un lobby très local alors que sur un plus gros territoire, on en a les moyens (c'est ce qui explique qu'il est sans doute plus facile de refuser le tram à Caudéran que de le refuser au Bouscat ou à Eysines). A ce propos, je ne suis pas sûr que l'on pense beaucoup communautaire à la CUB : nous ne ferions pas 70km de tramway si l'on pensait communautaire, ce linéaire impressionnant s'explique par le "troc communautaire" : ok pour le tram mais s'il passe un jour sur ma commune (expliquant l'échec de mode de transport sans doute plus adaptés mais soit concentrés sur la ville centre, soit pas assez chic par rapport au tram...).

_________________
"De cette ville européenne, il faut faire une grande ville européenne"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horizonsbordeaux.fr
MICKA33

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 21/03/2008
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Ven 2 Avr - 20:35

Salut, je suis totalement contre une fusion de toute la CUB sauf pour 2 ou 3 villes stratégiques, car cela mettrais en péril la droite-modem lors des élections municipales, sachant que la majorité des villes de la CUB sont de gauche ! Je suis pour la fusion de Bordeaux uniquement avec Talence, Bruges et Le Bouscat Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.B.
Admin
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 27/09/2007
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Ven 2 Avr - 20:48

Il est difficile d'imaginer une fusion entre une ville de droite et une ville de gauche... Ce sont donc des alliances partisanes qui seront sans doutes nouées si l'on oblige à nouer de telles alliances. Un remake de la CUB...
Pour autant, je ne sais pas si c'est une bonne chose. Cenon, Lormont, Floirac, ont peut-être (et même sûrement) un profil plus urbain que Bruges ou Le Bouscat, de telle sorte que Bordeaux a sans doute davantage d'intérêts communs (construire la ville) avec les premières qu'avec les secondes.

_________________
"De cette ville européenne, il faut faire une grande ville européenne"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horizonsbordeaux.fr
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Mer 7 Avr - 23:27

Bordeaux devrait annexer les commune des la CUB qui ne sont que les faubourgs de la ville.

Quand aux théories de Talence à une identité propre et blablabla,elles sont absurdes.

Est ce que Passy est moins paris que l'ile de la Cité.

Refuser la fusion de la Cub est une aberration qui coute cher e à la fois au niveau de l'image (expliquer ce concept à un étranger) et financier (doublons,fiscalité absurde).

Savez vous que Bastide est une partie de Cenon au XIX eme sciecle.

Quand au concept d'urbanisation pour définir les limite de la ville, allez à NY,vous y verrez des zones densément peuple ou faiblement peuplé ...c'est la diversité d'une ville..On pense trop parisien dans ce forum!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.B.
Admin
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 27/09/2007
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Sam 10 Avr - 21:53

Si penser parisien est ne pas penser ruraliste, ça me convient...

Il y a déjà suffisamment de quartiers bordelais qui se revendiquent de l'esprit "village" (ce qui n'est pas sans poser de problème : cf. Fondaudège ou Belcier, mais encore la Bastide et le village Saint-Augustin) pour ne pas rajouter d'autres "villages" comme Bruges ("un village dans la ville"... chacun son ambition !) ou Blanquefort. Qu'est-ce que l'on veut faire ? Si l'on veut faire de la ville et a fortiori une métropole, je ne crois pas qu'il soit très pertinent de fusionner toute la CUB, trop hétérogène. A moins de vouloir que l'ensemble ne se morcelle davantage autour d'identités "villageoises" réaffirmée : Saint-Augustin voulant se démarquer davantage de Bruges dans le grand patch-work bordelais, Saint-Michel de Blanquefort, Blanquefort de Bruges... Où est l'avancée ?

Au contraire, avec certaines communes Bordeaux partage un profil plus urbain (parce que les problèmes sont urbains) : Cenon, Lormont, Floirac, Talence... Pas tant que ça finalement !

_________________
"De cette ville européenne, il faut faire une grande ville européenne"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horizonsbordeaux.fr
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Dim 11 Avr - 16:32

Je ne suis pas ruraliste mais bordelais, par contre ,je mettrais ma main au feu que vous êtes natif de Paris.

Je m'explique....

Pour vous ,une ville ne peut être que dense et constituée d'immeubles et de grand boulevard...Le contraire de Bordeaux en somme.

Je vous invite à visiter NY ,l'incarnation même de la ville, vous y découvrirez des quartiers pavillonnaires à l'esprit village (à Brooklyn)
Pourtant Brooklyn est NY comme l'est Staten Island et Manhattan.
Bref, je ne pense pas qu'il fasse transposer le modèle urbain parisien partout (Paris étant une ville largement invivable pour y avoir vécu).

Annexer la Cub, c'est surtout une priorité fiscale (doublons administratifs qui coutent très cher),après, il y a des gens qui aime les impôts....


Lormont,Cenon,Floirac sont surtout des villes pavillonnaires,je ne vois pas en quoi elles constituent un profil plus urbain que Pessac.

Quand à la ville, elle émancipe alors que le village lui aliène; je pense que l'appellation "village " est une mode destinée à atténuer l'esprit de solitude typiquement urbain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.B.
Admin
Admin
avatar

Messages : 364
Date d'inscription : 27/09/2007
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Dim 11 Avr - 20:06

Citation :
Je ne suis pas ruraliste mais bordelais, par contre ,je mettrais ma main au feu que vous êtes natif de Paris.
Le feu brûle...


Citation :
Pour vous ,une ville ne peut être que dense et constituée d'immeubles et de grand boulevard...Le contraire de Bordeaux en somme
Non pas nécessairement pour les grands boulevards. Il en faut, ça j'en suis convaincu.
Pour la densité, en effet, c'est ce qui fait la différence entre la ville et le reste. Et donc les immeubles, ça va avec.
Le contraire de Bordeaux... oui c'est vrai qu'il n'y a pas de grandes percées, qu'il n'y a pas d'immeubles et encore moins de densité...

Citation :
Annexer la Cub, c'est surtout une priorité fiscale (doublons administratifs qui coutent très cher),après, il y a des gens qui aime les impôts....
Quels doublons administratifs ?

Citation :
Lormont,Cenon,Floirac sont surtout des villes pavillonnaires,je ne vois pas en quoi elles constituent un profil plus urbain que Pessac
Parce qu'il y a des enjeux urbains que je trouve plus vifs sur la rive droite (à cause mais aussi grâce à l'urbanisme de tours et de barres). Effectivement, il y a aussi des pavillons comme à Pessac. Sauf que Pessac a une superficie énorme et qu'il est difficile pour une ville comme Bordeaux de prendre l'ascendant sur ce genre de communes.
Enfin, Il y a beaucoup de possibilités rives droites, alors pas sur le haut de la rive droite, mais si on veut avoir le bas, il faut prendre le haut avec.

Citation :
Quand à la ville, elle émancipe alors que le village lui aliène; je pense que l'appellation "village " est une mode destinée à atténuer l'esprit de solitude typiquement urbain.
Autant donc limiter les quartiers qui ont aussi peur de et confiance en la ville !

_________________
"De cette ville européenne, il faut faire une grande ville européenne"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.horizonsbordeaux.fr
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Dim 11 Avr - 23:11

La mairie/Cub constitue un doublon administratif; le croisement des financements diminue la productivité, ralentisse l'action administrative...et au final coute cher!
Ou mène à des situations absurdes :



ex:
Le trottoir gauche nettoyer par les employés municipaux de Talence, le droit par celui de Bordeaux ( et oui ma bonne dame, vous comprenez; le trottoir droit c'est BX alors les employés de Talence ne peuvent le nettoyer!!)

Resultat:
On taxe les entreprises et les particuliers pour une machine grippée. faute de synergie (tous cela pour préserver des particularismes locaux...coute cher le folklore)




La ceinture des boulevards va être fini grâce au deux pont JJ bosc et BB,la ceinture ferroviaire va être mise en place....il ne faut tous voir en noir!

Il semble que la dé-densification de la rive droite semble être la réponse de nos dirigeants à la délinquance (on rase une barre hlm pour le remplacer par du pavillon et du R+2),votre argument ne tient pas.

Je vous rappelle que NY possède de nombreux quartiers à brownstone (l'échoppe locale http://fr.wikipedia.org/wiki/Brownstone) et pourtant elle est le symbole de la ville par excellence.

En vérité je vous le dis,une ville est composée d'immeubles, de maisons ect...

Bref,annexons la CUB et passons à autre chose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thomas0592



Messages : 57
Date d'inscription : 11/11/2009
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Sam 24 Avr - 16:02

Bordeaux devrait annexer l'intégralité des communes de la CUB pour former le grand Bordeaux, un peu sur le modèle de Londres mais de faible ampleur, les mairies des villes de la CUB deviendront donc des mairies d'arrondissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tito



Messages : 133
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Fusions de communes   Sam 24 Avr - 16:12

Bien dit Thomas, espéreront que nos dirigeants auront le courage de mettre fin à ses particularismes absurdes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fusions de communes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fusions de communes
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saisies des patronymes disparus (ou les communes par "déviation")
» TOUS LES RENSEIGNEMENTS SUR LES COMMUNES DE LA GIRONDE
» demande de renseignements sur communes inscrites en abrégé
» Communes
» Histoire des communes normandes - Fréville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horizons Bordeaux - Le Forum :: Divers-
Sauter vers: